Mortalité du COVID-19 à Paris, Marseille, New York et Montréal

Le journal France Soir a publié un article «COVID-19: Marseille 5 – Paris 1 juste les chiffres» – utilisant une analogie de football/soccer, faisant de Marseille un clair vainqueur sur Paris en matière de lutte contre le coronavirus.

(English version: http://covexit.com/a-look-at-covid-mortality-in-paris-marseille-new-york-and-montreal/)

Alors que les chiffres de Paris sont mauvais, ceux de New York et de Montréal sont encore pires, comme nous l’analysons dans la deuxième section de l’article.

La mortalité liée au COVID-19 est 5 fois plus élevée à Paris qu’à Marseille: 751 décès par million d’habitants à Paris, contre 147 décès par million d’habitants à Marseille.

http://www.francesoir.fr/societe-sante/marseille-5-paris-1-juste-les-chiffres

Le tableau établi par France Soir montre qu’à Marseille, 3295 patients atteints du COVID-19 ont été traités par la bithérapie hydroxychloroquine – azithromycine, alors que 1564 ne l’ont pas été.

À Marseille, le taux de létalité parmi les personnes traitées par la bi-thérapie était de 0,52%, alors qu’il était de 8,63% pour celles qui ne l’ont pas reçue.

Le taux moyen de létalité était de 3,13% pour Marseille dans son ensemble. À Paris, le taux de létalité a atteint un stupéfiant 19,12%.

France Soir fait également une comparaison avec l’Allemagne, où la mortalité par million d’habitants est beaucoup plus faible qu’en France: 97 décès par million d’habitants en Allemagne, contre 428 en France.

>>  Entrevue avec le Professeur Christian Perronne

Cependant, le taux de létalité en Allemagne, à 4,49%, est environ 10 fois plus élevé que pour les patients traités à l’IHU Marseille, avec un taux de létalité de 0,52%.

Contraste avec New York et Montréal

En Amérique du Nord, deux épicentres de la pandémie sont New York et Montréal.

Si le professeur Raoult est d’avis que le taux de mortalité dans la région parisienne est considérable, il est toujours inférieur à ceux de New York et de Montréal. 

Voici quelques chiffres:

À New York, épicentre de l’épidémie aux États-Unis, le taux de mortalité attribué au COVID-19 a atteint 1932 décès par million d’habitants.

https://www.statista.com/statistics/1109867/coronavirus-death-rates-by-age-new-york-city/

https://gothamist.com/news/coronavirus-statistics-tracking-epidemic-new-york

À Montréal, l’épicentre canadien de la pandémie, au 19 mai, la mortalité due au COVID-19 était estimée à 1125 décès par million d’habitants.

https://santemontreal.qc.ca/fileadmin/fichiers/Campagnes/coronavirus/situation-montreal/COVID19-Situation-Montreal-Arrondissements-VillesLiees.pdf

À Montréal, le taux de létalité est de 10,48%. À New York, c’est 10,73%.

À Marseille, pour les patients traités à l’IHU du professeur Raoult, c’est 0,52%.

En d’autres termes, le taux de létalité est environ 20 fois plus élevé pour les patients atteints du COVID-19 à New York ou Montréal que pour ceux traités à l’hôpital universitaire du professeur Raoult, l’IHU-Marseille.

Et tant à New York qu’à Montréal, les médecins n’ont toujours pas le droit de prescrire le traitement précoce à base d’hydroxychloroquine recommandé par le Professeur Raoult.

(Visited 2 624 times, 174 visits today)