Georges Laraque, Hospitalisé pour le COVID-19, Témoigne de son Expérience, Met en Garde Contre un Retour Prématuré à l’École

L’ancien joueur de la LNH Georges Laraque est maintenant hospitalisé pour le COVID-19, après s’être vu refusé un test pendant 4 jours.

Georges Laraque explique dans deux vidéos son expérience de la façon dont on s’est occupé de lui, qui a de manière évidente laissé à désirer au début.

Il explique comment il a été renvoyé chez lui après la première visite, après lui avoir refusé le test, et malgré le fait qu’il avait les symptômes.

Heureusement, il a suspendu alors, de son propre chef, son travail bénévole auprès des personnes âgées, car il pensait qu’il pourrait être infecté.

Malgré sa retraite de la LNH, Laraque demeure en grande forme et s’entraînait activement pour son troisième marathon de Montréal. Dans sa dernière vidéo, il se sent mieux, dit-il.

Un message clé de Laraque: réfléchissez bien avant de retourner vos enfants à l’école au Québec.

Malgré la pandémie qui fait rage, le gouvernement provincial, clairement dépassé par les évènements, a décidé de rouvrir les écoles maternelles et primaires les 11 ou 19 mai, selon les régions.

Laraque, dont les enfants sont à Edmonton, prévoit une deuxième vague d’infections après le retour prématuré à l’école décidé par le gouvernement du Québec.

En Alberta, les écoles ne rouvriront pas avant septembre, tout comme dans la plupart des autres provinces canadiennes. 

>>  Audition au Sénat américain sur le traitement ambulatoire précoce: faits saillants

Le Québec est la province canadienne de loin la plus touchée par la pandémie.

Au Québec, même avec les tests déficients, il y a officiellement quelque 1 000 nouveaux cas par jour – 2000 selon les chiffres qui viennent d’être publiés (voir tableau), et il y a des jours où le nombre de décès est de l’ordre d’une centaine. 

Sur un total de 31 865 cas testés positifs au Québec, au moment de la rédaction de cet article, il n’y avait que 7 258 patients s’étant officiellement rétablis. Il y a déjà 2 205 décès, selon les chiffres officiels.

Nous avons couvert dans notre article sur le Nouveau-Brunswick, où il n’y a pas de nouveaux cas depuis 15 jours, où aucun décès n’a été enregistré, et toutes les personnes ont été rétablies, que les écoles ne rouvriront pas avant l’automne.

A noter que Georges Laraque parle de 2 mois d’école restants, mais c’est en fait plus proche d’un mois, et le mois de juin a beaucoup de jours de vacances officielles.

Beaucoup craignent ce retour prématuré à l’école dans la province de Québec, non seulement les parents, mais aussi les enseignants et tout le personnel, qui seront les premiers candidats aux nouvelles infections.

Faits saillants des vidéos de Georges Laraque concernant son traitement:

  • il tombe malade avec des symptômes le dimanche 26 avril
  • test initialement refusé, même s’il présente des symptômes
  • radiographie pulmonaire réalisée, le médecin dit qu’il n’y a pas de problème sérieux
  • renvoyé chez lui, même s’il est très probablement contagieux
  • il prend de la cortisone, qu’on lui a prescrite
  • sont état s’aggrave, il retourne à l’hôpital deux jours plus tard, le test est à nouveau refusé
  • il reçoit ensuite un appel de l’hôpital, disant qu’ils ont mal lu la radiographie: on lui dit qu’il a une pneumonie
  • le médecin étant absent, il lui est donc demandé d’attendre encore deux jours pour se présenter à l’hôpital
  • on lui confirme une pneumonie
  • après avoir à nouveau insisté, il se fait tester pour le COVID-19: le test est positif
  • il se fait hospitaliser à l’hôpital Charles LeMoyne de la région de Montréal
  • il partage une chambre avec trois personnes, toutes infectées par COVID-19
  • il reçoit de l’oxygène, des liquides intraveineux, un traitement contre l’asthme et des pilules non spécifiées
  • il dit qu’aller aux toilettes est plus difficile que de courir un 10 kilomètres
  • il s’attend à une longue hospitalisation même si sa situation s’améliore
>>  Le traitement précoce à domicile du COVID-19 expliqué

Note: Au Canada, le plaquenil n’est pas autorisé en traitement précoce pour le COVID-19. Selon l’agence gouvernementale Santé Canada, il s’agit d’un médicament dangereux à éviter.

Voir un extrait ci-dessous de sa dernière vidéo.

Source: https://www.facebook.com/bgl27/

Voir cette vidéo avec Georges Laraque en action!

(Visited 256 times, 33 visits today)