La prophylaxie du COVID-19 est sous VOTRE contrôle

Avec le pic de la crise COVID-19 derrière nous, pour beaucoup d’entre nous, nous parlons à plus de gens, et évidemment, un sujet principal reste la pandémie.

Ce qui m’a vraiment surpris dans plusieurs conversations, c’est le peu de sensibilisation à la prophylaxie.

English version is available at this link.

Dans le petit monde de ceux qui ont activement recherché les faits, les meilleures informations disponibles, il est évident que la prophylaxie est essentielle. Mais dans le grand public, il semble que ce message n’ait pas beaucoup filtré.

La plupart des pays ont demandé aux gens de se confiner, de prendre leurs distances. Mais a-t-on demandé aux gens de prendre des mesures pour améliorer leur immunité? Pas vraiment.

Si vous prenez les directives du Royaume-Uni par exemple, la seule chose suggérée en plus de retarder autant que possible de voir votre médecin, ou de vous rendre à l’hôpital, est de prendre une cuillerée de miel de temps en temps. Le miel peut peut-être aider, mais il est étrange que les autorités sanitaires n’aient pas fourni de conseils sur les suppléments.

Pourquoi des suppléments? Simplement pour améliorer notre réponse immunitaire en cas d’infection, avec pour perspective que les conséquences de l’infection soient moins graves.

>>  Le traitement précoce à domicile du COVID-19 expliqué

Dans les pays où un traitement précoce est disponible, la supplémentation peut également améliorer l’efficacité d’un tel traitement.

N’oublions pas qu’il s’agit d’une maladie dangereuse lorsqu’elle atteint des formes sévères. Cela justifie les actions que vous pouvez entreprendre non seulement pour éviter de l’attraper, par le biais de la distanciation sociale par exemple, mais aussi éventuellement de réduire son développement, grâce à une prophylaxie appropriée.

Les suppléments généralement recommandés pour la prophylaxie du COVID-19 comprennent la vitamine D, le zinc, la quercétine et la vitamine C.

Il y en a d’autres, comme le sélénium, le NAC (N-acétylcystéine), la mélatonine, la famotidine et le sureau, mais nous nous concentrerons ici sur les quatre ci-dessus.

Il existe une grande littérature sur la supplémentation, et quelques références sont présentées au bas de la page.

On trouve généralement les suppléments en ligne, dans les pharmacies en vente libre ou même dans les épiceries. Et ils sont généralement bon marché et offrent des avantages au-delà de la prophylaxie du COVID-19.

Soyez prudent, bien que tous ces suppléments soient généralement disponibles sans ordonnance, ils peuvent être potentiellement dangereux s’ils sont pris à des doses excessives.

Cet article est présenté à titre informatif uniquement; ce n’est pas un avis médical. Vous devriez demander conseil auprès d’un médecin ou d’un autre professionnel qualifié pour déterminer un plan de prophylaxie optimal.

>>  Audition au Sénat américain sur le traitement ambulatoire précoce: faits saillants

Vitamine D

La vitamine D n’a aucun effet direct sur le virus, mais améliore notre système immunitaire. Des études ont montré que les carences en vitamine D entraînent une prévalence plus élevée de COVID-19. Ce n’est pas seulement l’exposition au soleil qui est en jeu, mais aussi le niveau de supplémentation dans l’alimentation. On pense que la vitamine D joue un rôle dans la régulation et la suppression de la réponse immunitaire au COVID-19.

Zinc

Le zinc est connu pour jouer un rôle dans l’immunité antivirale. Une fois à l’intérieur de la cellule, on pense qu’il aide à réduire, voire à bloquer la propagation du virus. Le zinc est généralement recommandé comme prophylaxie pour COVID-19, mais aussi pour les traitements précoces, comme celui développé par le Dr Vladimir Zelenko de New York, combinant le zinc avec l’hydroxychloroquine et l’azithromycine. Il existe différentes formes de supplément, le picolinate de zinc étant généralement considéré comme le mieux absorbé.

Quercétine

La quercétine est un pigment végétal flavonoïde, qui existe naturellement, par exemple dans les pommes, les baies et les oignons. Le rôle généralement attribué à la quercétine est celui d’un ionophore, qui facilite la pénétration du zinc dans les cellules, qui à son tour joue son rôle d’inhibiteur de la multiplication virale.

>>  Audition au Sénat américain sur le traitement ambulatoire précoce: faits saillants

Vitamine C

La vitamine C est un antioxydant et est connue pour réduire la gravité et la durée de la grippe. C’est dans cet esprit qu’il est également généralement suggéré comme prophylaxie pour COVID-19. Il existe également des protocoles de traitement pour les formes plus ou moins avancées de COVID-19, qui incluent la vitamine C par voie intraveineuse.

Vidéos

Quelques références

https://www.evms.edu/media/evms_public/departments/internal_medicine/EVMS_Critical_Care_COVID-19_Protocol.pdf

https://www.sciencedaily.com/releases/2020/05/200512134426.htm

https://www.chicagotribune.com/consumer-reviews/sns-bestreviews-health-the-best-zinc-supplement-20190806-story.html

https://www.researchgate.net/publication/334492528_The_Role_of_Zinc_in_Antiviral_Immunity

https://web.opendrive.com/api/v1/download/file.json/OV8xNzM0ODgyNDdf?inline=1

(Visited 1 310 times, 970 visits today)