Avez-vous entendu parler de la thérapie ZIVERDO pour le COVID-19?

Ceci est un bref essai, une chaîne de pensées, d’une thérapie à 2 $ … à la chute des nations… (rien de moins! )

Article available in English at this link.

Si vous regardez les nouvelles à propos du COVID-19, vous aurez certainement entendu parler de médicaments tels que le Remdesivir et le REGEN-CoV2 (aussi connu sous le nom de Regeneron), deux médicaments qui ont été administrés au Président Trump lorsqu’il a contracté la maladie.

Mais qu’en est-il du ZIVERDO? Vous n’en avez probablement jamais entendu parler! Et il y a de fortes chances que, si vous ne lisez pas ce blog ou que vous ne prêtez pas attention aux nouvelles sur Twitter et certains autres médias sociaux, vous n’en entendrez jamais parler.

Une raison pour cela est probablement tout simplement qu’il s’agit d’une thérapie très très bon marché pour le COVID-19.

Les médicaments dont nous entendons parler ont tendance à être très coûteux. Le magazine Forbes a examiné le prix du REGEN-CoV2 et est venu avec cette comparaison.

«Pour mettre les choses en perspective, cela représente potentiellement plus de 220 à 950 morceaux de pain grillé à l’avocat, selon que le fromage de chèvre est ajouté et que vous préparez vous-même votre propre pain grillé à l’avocat.»

Il n’est pas clair pourquoi Forbes a utilisé une telle comparaison, mais le magazine a  également donné une estimation de coût, «entre 1 500 et 6 500 dollars par traitement».

https://www.forbes.com/sites/brucelee/2020/11/22/regeneron-antibody-cocktail-for-covid-19-coronavirus-gets-fda-emergency-use-authorization/

Aux États-Unis, le gouvernement fédéral subventionne le médicament, qui est offert gratuitement aux patients, bien que dans certains cas, certains frais s’appliquent. À ce jour, quelque 55 000 doses de Casirivimab / Imdevimab, le nom commercial du médicament, ont été délivrées.

https://www.phe.gov/emergency/events/COVID19/investigation-MCM/Bamlanivimab/Pages/allocation.aspx

Quant au Remdesivir, le prix est de 3120 dollars par patient pour un traitement type, pour ceux qui ont une assurance privée. Cela n’inclut pas les frais d’hospitalisation.

>>  Comment atteindre l'immunité collective - L'expert en virologie et vaccins Geert Vanden Bossche explique

https://www.ajmc.com/view/gilead-sciences-sets-us-price-for-covid19-drug-at-2340-to-3120-based-on-insurance

Bien que le Remdesivir soit connu pour avoir une toxicité significative et se soit avéré inefficace pour soigner le COVID-19 dans l’essai clinique international SOLIDARITY, ce qui a conduit l’Organisation mondiale de la santé à recommander de ne pas l’utiliser, il est toujours largement utilisé dans les hôpitaux américains et officiellement recommandé par la National Institutes of Health (NIH) dirigée par nul autre que le célèbre et très influent Dr Anthony Fauci.

https://www.who.int/news-room/feature-stories/detail/who-recommends-against-the-use-of-remdesivir-in-covid-19-patients

https://www.covid19treatmentguidelines.nih.gov/therapeutic-management/

L’analyse intérimaire des données pour 275 patients, d’un essai clinique concernant le REGN-COV2, a été publiée le 17 décembre dans le New England Journal of Medicine et a révélé que le médicament «réduisait la charge virale, avec un effet plus important chez les patients dont la réponse immunitaire n’avait pas encore été initiée ou qui avaient une charge virale élevée au départ.»

https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2035002

https://www.nejm.org/na101/home/literatum/publisher/mms/journals/content/nejm/0/nejm.ahead-of-print/nejmoa2035002/20201223/images/img_xlarge/nejmoa2035002_f2.jpeg

Cette recherche montre donc un signal intéressant, et on verra comment cela évolue. Le but de cet article n’est pas d’examiner les détails de l’efficacité de cette thérapie.

Mais qu’en est-il de la thérapie ZIVERDO?

En ce qui concerne son coût, elle peut être achetée en ligne, en Inde, pour le colossal montant de 2,00 $ US.

https://www.rxindia.com/medicines/medicines-by-therapeutic-class/covid-19/ziverdo-kit/

https://www.indiamart.com/proddetail/ziverdo-kit-22974209655.html

https://www.pharmacolifesciences.com/covid-drugs.html

Oui, vous l’avez bien lu: le prix de détail est inférieur à ce que vous donneriez comme pourboire pour votre café chez Starbucks. Je ne parle pas ici du prix mais bien du pourboire pour votre caramel macchiato, votre mocha blanc ou même votre café latté, qui sont immensément plus onéreux que la thérapie ZIVERDO, potentiellement salutaire.

Qui a développé cette thérapie ZIVERDO? Eh bien, à partir de sa composition, il semble qu’elle puisse être attribuée à nul autre que le très estimé Professeur Thomas Borody, d’Australie, que nous avons interviewé en septembre dernier et qui a même eu l’audace de prétendre que le COVID-19 était «plus facile à traiter que la grippe.” 

>>  Effets adverses : que nous disent les données du système américain VAERS - un entretien avec Jessica Rose, PhD

La thérapie ZIVERDO est composée de 3 agents:

  • Z signifie Zinc
  • IVER signifie Ivermectin
  • DO signifie Doxycycline

Alors que le professeur Borody n’a pas rendu public le dosage précis de sa thérapie, les producteurs de ZIVERDO ont opté pour ce qui suit: 

«Le kit ZIVERDO contient 50 mg d’acétate de zinc, 100 mg de doxycycline et 12 mg d’ivermectine en comprimés dispersibles.»

Source: https://www.rxindia.com/

De plus, ils recommandent également la vitamine D3, pour en faire une «thérapie quadruple».

La thérapie est proposée sous forme de kits à domicile et est présentée comme «traitement de première ligne pour les patients positifs au COVID-19».

La thérapie ZIVERDO est également très proche du protocole i-MASK + développé par le professeur Marik et ses collègues, où l’ivermectine et le zinc jouent un rôle clé.

Dans notre récent webinaire, le professeur Marik a souligné que la doxycycline peut être ajoutée au protocole de traitement précoce en cas de besoin.

Si vous êtes dans un pays comme la France, le Canada, la Belgique, les États-Unis, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l’Espagne, le Portugal, l’Italie, la Suède, l’Allemagne et bien d’autres, vous n’aurez certainement pas entendu parler de la thérapie ZIVERDO, à l’exception de blogs comme celui-ci ou de quelques articles sur certains réseaux sociaux.

Des pays comme l’Inde, où le ZIVERDO est proposé comme traitement de première ligne, ne peuvent pas se permettre le type de médicament qui est proposé dans ces pays riches et «développés». Ils ne peuvent pas non plus se permettre des hospitalisations massives pour une maladie qui peut le plus souvent être traitée à domicile.

>>  Effets adverses : que nous disent les données du système américain VAERS - un entretien avec Jessica Rose, PhD

Mais si vous y pensez, lorsque des médicaments efficaces bon marché sont refusés avec véhémence par les autorités aux patients souffrant d’une maladie parfois mortelle, peut-on encore parler de médecine?

Et ces pays riches, refusant ces traitements vitaux, sont-ils vraiment développés?

L’histoire montre que la montée et le déclin des nations ont de nombreuses explications. Avec cette pandémie, la cupidité semble être une explication assez évidente. 

Pour aller plus loin, la mauvaise réponse gouvernementale à la pandémie pourrait-elle être un indicateur du déclin prochain de certaines nations?

Matière à réflexion… L’histoire le dira …  (certains ajouteront: et cela me fait une belle jambe!)

PS 1: Aux États-Unis, même si la recommandation officielle reste de ne pas traiter le COVID-19 avant l’hospitalisation, vous pouvez trouver un médecin généraliste ou un service de télésanté qui vous prescrira une thérapie précoce probablement similaire à ce protocole ZIVERDO. Consultez la liste maintenue par l’AAPS en téléchargeant leur guide de traitement COVID à domicile.

PS2: En macroéconomie, le coût de la santé est considéré comme une contribution à la croissance du produit intérieur brut. Lorsqu’une personne ou un hôpital dépense des fortunes en médicaments coûteux, même si inefficaces, c’est calculé comme une contribution positive au PIB. L’utilisation généralisée de médicaments bon marché, même lorsqu’ils sont vitaux, n’augmente pas de manière significative le PIB. Il en va de même pour l’hospitalisation: le coût de l’hospitalisation est considéré comme un contributeur à l’économie, contrairement à un traitement à domicile. En bref, vous pouvez avoir des ressources substantielles allouées à la santé, considérée comme contribuant positivement à l’économie, mais sans véritable impact en termes de santé de la population, y compris en termes d’espérance de vie.

PS3: Une bizarre coïncidence avec ces traitements coûteux est que le président Trump détenait des actions à la fois dans Regeneron et Gilead dans le passé. Peut-être qu’il détient toujours de telles actions. Cela aurait-il pu influencer sa thérapie?

https://www.usatoday.com/story/money/2020/10/03/trump-walter-reed-treatment-president-regeneron-gilead-remdesivir/3610111001/