Choisissez la Vérité et Choisissez la Vie – par le Dr Vladimir Zev Zelenko

(click here for English version)

La vérité résiste à l’épreuve du temps. Nous sommes actuellement engagés dans la troisième guerre mondiale avec plus de 210 pays combattant le même ennemi invisible. [1] Quelles que soient les causes profondes de la pandémie de Covid-19, la réponse du monde à cette crise tue plus de personnes que le virus lui-même. Dans cette réponse, je vois des groupes puissants et méthodiques s’entendre pour obstruer le flux d’informations et de thérapies qui sauvent des vies. Laissez-moi expliquer.

Début mars, j’ai été forcé par les circonstances de traiter mes patients ayant le Covid-19 en ambulatoire. Avec la providence divine, la recherche et une approche pragmatique de la médecine, par essais et erreurs, j’ai développé un traitement ambulatoire hautement efficace maintenant appelé le «Protocole Zelenko». Ce protocole comporte trois éléments clés: Premièrement, stratifier le risque des patients. Autrement dit, identifier les patients à haut risque qui ont une chance de 5% à 10% de mourir du Covid-19. Deuxièmement, commencer le traitement dans les cinq premiers jours suivant l’apparition des symptômes sur la base d’une suspicion clinique. Oui, il faut effectuer des tests PCR, mais il ne faut pas attendre de traiter si les résultats de test ne sont pas encore disponibles. Troisièmement, utiliser une combinaison de trois médicaments: zinc, hydroxychlorochine et d’azithromycine. Ce protocole de traitement ambulatoire et pré-hospitalier montre une réduction de 84% des hospitalisations et une réduction des décès s’il est correctement suivi. [2]

La justification de la stratification des risques est que le virus Covid-19 nuit et tue de manière disproportionnée les patients de plus de 60 ans et les patients plus jeunes qui présentent des comorbidités telles que le diabète, l’hypertension artérielle, le cancer, les maladies cardiaques, etc.

La justification d’un traitement hâtif est que la charge virale chez un patient reste relativement constante pendant les premiers jours de l’infection. C’est quand un patient présente des symptômes de type grippal bénins. Cependant, après cinq jours de symptômes, le virus Covid-19 commence à se répliquer à un rythme exponentiel. D’après mon équipe et mon traitement de milliers de patients, il est clair qu’après cinq jours de symptômes, la plupart des patients à haut risque commencent à développer des complications dévastatrices telles que des lésions pulmonaires catastrophiques et des caillots sanguins. Par conséquent, les patients à haut risque doivent être traités immédiatement en cas de suspicion clinique de Covid-19. Attendre d’aller chez le médecin, ou attendre les résultats des tests de confirmation avant de commencer le traitement, est l’essence même du problème et conduit à de nombreuses hospitalisations et décès inutiles.

>>  Audition au Sénat américain sur le traitement ambulatoire précoce: faits saillants

Par conséquent, toutes les études liées à l’efficacité de l’hydroxychloroquine qui ont été réalisées sur des patients hospitalisés et gravement malades ont soit manqué le bateau, soit ont été intentionnellement conçues pour échouer.

La justification de la thérapie à trois médicaments s’avère élégante et simple. Le Covid-19 est un virus à ARN qui pénètre dans la cellule et détourne les ressources de la cellule pour se répliquer. Le zinc bloque la réplication virale de l’ARN en inhibant la fonction de l’ARN polymérase dépendante de l’ARN (RDRP). [3] Cependant, le zinc est un cation positif en solution, il a donc du mal à traverser la bicouche phospholipidique de la membrane cellulaire pour entrer dans le cytoplasme et inhiber la réplication du virus.

L’hydroxychloroquine est un ionophore du zinc, qui ouvre un canal dans la bicouche phospholipidique de la membrane cellulaire et transporte le zinc dans le cytoplasme de la cellule [4] où il est capable d’attaquer le virus. En d’autres termes, le zinc et l’hydroxychloroquine sont nécessaires pour tuer le virus.

 Par conséquent, les études qui ont été réalisées avec l’hydroxychloroquine mais sans zinc ont soit manqué le bateau ou ont été intentionnellement conçues pour échouer.

L’azithromycine est un antibiotique bien connu et sûr et empêche très probablement le patient de développer une pneumonie opportuniste secondaire. Il a récemment été rapporté que l’azithromycine pourrait également avoir des propriétés antivirales. [5]

Les trois molécules incluses dans le «Protocole Zelenko» peuvent être administrés par voie orale, à domicile, et coûtent environ 20 $ pour l’ensemble du traitement. Depuis le mois d’Avril, je continue d’ajuster certains aspects de ce protocole de traitement en fonction de résultats concrets car je crois que le caractère sacré de la vie et l’art de la médecine nécessitent une adaptation constante pour trouver le bon traitement pour chaque individu. Vous êtes invité à consulter le guide complet du «Protocole de Zelenko». [6]

>>  Le traitement précoce à domicile du COVID-19 expliqué

La propagande négative concernant l’hydroxychloroquine et le «Protocole de Zelenko» ainsi que les études frauduleuses ou mal conçues publiées depuis le début de cette pandémie ont entraîné des milliers de décès inutiles dans le monde. À 19 h 50 HNE le 15 octobre 2020, 1 094 979 décès ont été enregistrés à cause de Covid-19. [7] Une grande majorité de ceux-ci aurait pu être facilement évitée avec un traitement rapide selon ce protocole à base de trois médicaments.

Un faux narratif concernant l’hydroxychloroquine a diabolisé de façon infâme ce médicament qui sauve des vies. Les fausses préoccupations relatives à la sûreté de l’hydroxychloroquine ont créé une panique mondiale parmi les patients, les médecins et les gouvernements. La vérité est que l’hydroxychloroquine est l’un des médicaments les plus sûrs au monde. Il a été utilisé par des millions de patients pendant 65 ans dans le traitement du paludisme, la prophylaxie du paludisme et plusieurs maladies rhumatologiques. Il est également administré aux femmes enceintes, aux mères allaitantes et aux enfants.

 Selon le Dr Harvey Risch M.D. PHD, de la Yale School of Medicine, des études du monde entier prouvent de manière écrasante et statistique que le traitement précoce des patients à haut risque, par l’hydroxychloroquine et le zinc, fonctionne. [8] Cependant, les études utilisées pour diaboliser l’hydroxychloroquine, le protocole Zelenko et d’autres schémas thérapeutiques, sont sérieusement imparfaites et ont été conçues pour échouer. Par exemple: l’étude Lancet a été retirée pour fraude. [9] L’essai RECOVERY parrainé par l’Université d’Oxford a utilisé des doses mortelles d’hydroxychloroquine. [10] L’étude de l’Administration des vétérans de Virginie n’a utilisé que des patients gravement malades et hospitalisés sous respirateurs [11] – ceci juste pour mentionner quelques exemples. 

Comme chacun sait, les mesures de confinement en réponse à la pandémie de Covid-19 ont été catastrophiques à plusieurs niveaux. Les dommages collatéraux de la fermeture de la société ont entraîné une augmentation drastique des taux de suicide, [12] et une pandémie de violence envers les enfants [13] et les conjoints [14]. De nombreuses maladies chroniques et les soins généraux aux patients ont été négligés en raison du manque d’accès aux soins de routine. La dévastation économique mondiale a traumatisé psychologiquement nos sociétés et a jeté des milliers de familles dans la pauvreté et des entreprises en faillite. Et les conséquences à long terme de ces mesures de confinement ne sont pas encore pleinement connues.

>>  Audition au Sénat américain sur le traitement ambulatoire précoce: faits saillants

Mon intérêt est de sauver des vies et de mettre fin à la pandémie le plus rapidement. Cela peut facilement être accompli si les gouvernements agissent dans le meilleur intérêt de leur peuple. Cela signifie encourager les médecins et les patients à procéder au traitement précoce du Covid-19, à rendre les médicaments facilement disponibles et à éliminer tout obstacle gouvernemental à l’utilisation de ces médicaments.

Les forces qui s’opposent à l’hydroxychloroquine et au «Protocole de Zelenko» sont puissantes et nombreuses: certains politiciens cherchent le pouvoir pour leur parti si l’économie continue de tourner en déroute; les dirigeants de grandes sociétés pharmaceutiques cherchant à tirer profit de leurs médicaments et vaccins coûteux; L’OMS fait avancer son programme conformément aux intérêts de ses sources de financement; les anarchistes recherchent l’anarchie; pour ne mentionner ici que quelques-unes de ces forces.

Mais la vérité résistera à l’épreuve du temps. En attendant, peut-être que si les politiciens, les dirigeants des grandes entreprises pharmaceutiques et tout le monde se souvenaient que nous tous, y compris les personnes âgées et ceux qui ont des comorbidités, sommes faits à l’image de Dieu, et que la vie est sacrée, alors peut-être que des milliers d’autres n’auront pas à mourir inutilement, alors que la vérité lutte pour se libérer.


Voir notre entrevue avec le Dr Zelenko:


REFERENCES

[1] https://www.worldometers.info/coronavirus/countries-where-coronavirus-has-spread/

[2] https://www.preprints.org/manuscript/202007.0025/v1

[3] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2973827/

[4] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4182877/

[5] https://doi.org/10.1016/j.mehy.2020.109815

[6]https://docs.google.com/document/d/1TaRDwXMhQHSMsgrs9TFBclHjPHerXMuB87DUXmcAvwg/edit?usp=sharing

[7] Source: WHO, CDC, ECDC, NHC

[8] https://academic.oup.com/aje/advance-article/doi/10.1093/aje/kwaa093/5847586

[9] https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(20)31324-6/fulltext

[10] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7417172/

[11] https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.04.16.20065920v2

[12] https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/69/wr/mm6932a1.htm

[13] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7410011/

[14] https://www.thelancet.com/journals/lanpsy/article/PIIS2215-0366(20)30397-7/fulltext

(Visited 923 times, 923 visits today)