Entrevue avec le Professeur Harvey Risch – 2ème partie

Ceci est la deuxième partie de notre entretien avec le très estimé professeur Harvey Risch de l’Université de Yale. L’entretien, qui couvre une gamme d’aspects de la pandémie de COVID-19, a eu lieu le 20 octobre et la première partie a été mise en ligne le 24 octobre.

Le professeur Risch, depuis mai, est un défenseur du traitement ambulatoire précoce du COVID-19 pour les personnes à haut risque, et il considère que sa position a été renforcée par plusieurs études qui ont été publiées depuis. Pour lui, la priorité numéro un aux États-Unis et ailleurs est d’utiliser de manière agressive des thérapies ambulatoires précoces pour les patients à haut risque.

L’entretien couvre plusieurs aspects tels que la fiabilité des tests PCR, les faux positifs et les faux négatifs; la Déclaration de Great Barrington, qu’il considère insuffisamment complète; et l’essai clinique SOLIDARITY de l’OMS, qui montre que les médicaments testés ont peu ou pas d’utilité en milieu hospitalier – une conclusion, insiste-t-il, qui n’a aucune pertinence pour le traitement ambulatoire. (phase grippale de la maladie)

Le professeur Risch insiste sur le fait que même les directives de la FDA ne nécessitent pas d’essais cliniques de contrôle randomisé pour une Approbation d’Utilisation d’Urgence et que les preuves disponibles, du point de vue de l’efficacité et de la sécurité, sont suffisantes pour accorder une telle autorisation aux médicaments nécessaires pour un traitement précoce. Il insiste également sur le fait qu’il n’y a aucun motif d’avertissement de boîte noire (black box warning).

>>  Immunologie COVID-19 101 - Partie 1

De plus, il rejette l’argument selon lequel il pourrait y avoir des pénuries de médicaments génériques utilisés pour le COVID-19 précoce, étant donné la vaste capacité de production de ces médicaments dans le monde.

Comme dans des articles précédents dans des revues académiques telles que l’American Journal of Epidemiology et des médias tels que Newsweek et le Washington Examiner, le professeur Risch commente les conséquences dévastatrices des politiques officielles malavisées concernant le traitement précoce.

Il soutient que le refus des autorités américaines de recommander le traitement ambulatoire du COVID-19, et les nombreuses restrictions à un tel traitement précoce qui ont été mises en œuvre, ont coûté d’innombrables vies au cours des derniers mois et continueront de coûter inutilement de nombreuses vies.

Enfin, il commente l’endémicité progressive du COVID-19 aux États-Unis et ses implications en matière de politique de santé. Pour lui, ce n’est pas une question de savoir si, mais quand, des personnes seront infectées, et il s’agit d’adapter les politiques pour faire face avec succès à cette réalité.

Regardez cette deuxième partie de l’interview, et si vous ne l’avez pas encore fait, regardez également la première partie – via le lien ci-dessous. Vous pouvez aussi la voir en anglais sur minds.com.

>>  Canada: des scientifiques et médecins exhortent l’Ontario à tenir un débat scientifique ouvert

Vous pouvez utiliser le système automatisé sur youtube de traduction des sous-titres, si besoin est.

(Visited 145 times, 145 visits today)