Game Over! Un éminent professeur de microbiologie répond aux critiques d’une récente étude sur l’hydroxychloroquine et l’azithromycine

Le professeur Paolo Zanotto de l’Université de Sao Paulo a répondu aux critiques formulées au sujet d’une étude récente au Brésil, montrant une réduction substantielle du besoin d’hospitalisation lorsque les patients étaient traités par hydroxychloroquine et azithromycine, ceci par télémédecine. 

La baisse est la plus marquée dans le cas d’un traitement précoce – l’approche même recommandée par le professeur Didier Raoult, de l’IHU Marseille, qui a publié il y a à peine une semaine les résultats de ses recherches cliniques révolutionnaires, couvrant 1061 patients.

Le professeur Paolo Zanotto révèle aussi des résultats non encore publiés de la recherche, selon laquelle il y aurait eu 41% de décès parmi ceux qui n’ont pas choisi la thérapie et ont été hospitalisés contre 0% parmi ceux qui ont choisi la thérapie. 

Le professeur Paolo Zanotto a étudié la virologie à l’Université d’Oxford et est professeur de microbiologie à l’Universidade de Sao Paulo. Il a publié de nombreux articles, notamment dans des revues prestigieuses telles que Nature, Journal of Virology, Virus Research et Genetics.

https://scholar.google.com/citations?user=Qd_URJY2owAC&hl=en

Voir notre article sur l’étude.

Voici quelques éléments des commentaires, publiés en langue anglaise sur Facebook par le Professeur Zanotto, sous le titre “GAME OVER.”

GAME OVER – JEU TERMINÉ

J’ai entendu les gens «intelligents» habituels critiquant déjà ce travail (NCT04348474) pour sa «conception expérimentale». … Ce qui a été rapporté dans l’étude est un protocole d’assistance dans lequel, les patients atteints du SRAS-CoV-2 ont eu la possibilité de recevoir un traitement ou non. Les patients avec et sans exposition à la thérapie ont été suivis et les résultats ont été comparés et rapportés dans le manuscrit. … 

>>  Le traitement précoce à domicile du COVID-19 expliqué

Pour ceux qui ne liront pas le journal et n’écouteront pas les détracteurs (ce qui sera évident et révélateur …), ils devraient au moins savoir que: « Résultats: Sur les 636 consultations externes symptomatiques, 412 ont commencé un traitement à l’hydroxychloroquine et à l’azithromycine et 224 médicaments refusés … Le besoin témoin d’hospitalisation était de 1,9% dans le groupe de traitement et de 5,4% dans le groupe témoin (2,8 fois plus) … 

Chez ceux qui ont commencé le traitement avant ou après le septième jour des symptômes) , le besoin d’hospitalisation était respectivement de 1,17% et 3,2%. Conclusion: Le traitement empirique par l’hydroxychloroquine associée à l’azithromycine pour les cas suspects d’infection au COVID-19 réduit le besoin d’hospitalisation (p <0,001) « . Cette étude est cohérente avec d’autres étant développé dans plusieurs pays … 

Fondamentalement, le personnel de Prevent a pour résultat (qui n’était pas inclus dans les travaux publiés hier): 41% des décès parmi ceux qui n’ont pas choisi la thérapie et ont été hospitalisés contre 0% parmi ceux qui ont choisi la thérapie. 

La durée moyenne de séjour de ceux qui ont pris le médicament était de 5 jours et personne n’a été intubé. Cela concerne 400 patients, mais ils en ont maintenant 1 000. 

>>  Audition au Sénat américain sur le traitement ambulatoire précoce: faits saillants

Un traitement précoce est considéré comme du bon sens par tout professionnel qui sait ce qu’est une infection virale aiguë sévère et potentiellement mortelle. Fondamentalement, l’hypothèse selon laquelle la réduction de l’hospitalisation n’est pas due à la thérapie a 1 chance sur 1000 d’avoir raison. Pour cette raison, il vaut la peine d’étendre ce protocole.

ORIGINAL EN ANGLAIS

I have heard the usual « intelligent » people already criticizing this work (NCT04348474) for its « experimental design ». I would like to explain that what is being reported is not an RCT and does not come from an experimental protocol. What was reported in the study is an assistance protocol in which, the SARS-CoV-2 patients were offered the option of receiving therapy or not. Patients with and without exposure to therapy were followed up and the results were compared and reported in the manuscript. « 224 patients (35.2%) refused the proposed treatment, making up the control group; 412 (64.7%) consented to start treatment with hydroxychloroquine and azithromycin. » See that these numbers were due to the individual option of each patient! For those who will not read the paper and listen to detractors (which will be obvious and revealing …) they should at least know that: « Results: Of the 636 symptomatic outpatients, 412 started treatment with hydroxychloroquine and azithromycin and 224 refused medications (control need for hospitalization was 1.9% in the treatment group and 5.4% in the control group (2.8 times greater) and number needed to treat was 28 (NNT = 28). In those who started treatment before versus after the seventh day of symptoms, the need for hospitalization was 1.17% and 3.2%, respectively. Conclusion: Empirical treatment with hydroxychloroquine associated with azithromycin for suspected cases of COVID-19 infection reduces the need for hospitalization (p <0.001) « . This study is consistent with others being developed in several countries that have been admitting more and more patients, maintaining the same tendency to support early treatment. Crucially, Prevent staff reported, at 1:40 am on Saturday, the outcome (which was not included in the work published yesterday): 41% of deaths among those who did not choose therapy and were hospitalized against 0% among those who chose by therapy. The average length of stay for those who took the medication was 5 days and no one was intubated. This with 400 patients, but now they have 1000. Early treatment is considered common sense by any professional who knows what asevere and potentially lethal acute viral infection is. Crucially the hypothesis that the reduction in hospitalization is not due to therapy has a 1 in 1000 chance of being right. For this reason, it is worth extending this protocol.

>>  Audition au Sénat américain sur le traitement ambulatoire précoce: faits saillants

Source: https://www.facebook.com/paolo.zanotto.39

(Visited 1 624 times, 171 visits today)