L’influent National Institute of Health (NIH) met à jour sa position sur l’ivermectine

Le Comité des directives de traitement COVID-19 de l’influent National Institute of Health (NIH), aux Etats-Unis, a publié ce 14 Janvier une déclaration selon laquelle:

« En tant que tel, le groupe spécial a déterminé qu’il n’y avait pas suffisamment de données pour recommander pour ou contre l’utilisation de l’ivermectine pour le traitement du COVID-19. »

Here is the original article in English.

« Depuis la dernière révision de la section Ivermectine des Directives, les résultats de plusieurs essais cliniques randomisés et d’études de cohorte rétrospectives sur l’utilisation de l’ivermectine chez les patients atteints de COVID-19 ont été publiés dans des revues à comité de lecture ou mis à disposition sous forme de manuscrits non évalués par des pairs. Les mises à jour de la section Ivermectine, qui sont en cours, incluront une discussion de ces études. Étant donné que nombre de ces études présentaient des limites méthodologiques importantes et des informations incomplètes, le groupe scientifique ne peut pas tirer de conclusions définitives sur l’efficacité clinique de l’ivermectine pour le traitement du COVID-19. »

Le NIH conclut de son analyse actuelle que « les résultats d’essais cliniques suffisamment puissants, bien conçus et bien conduits sont nécessaires pour fournir des orientations supplémentaires sur le rôle de l’ivermectine dans le traitement du COVID-19. » 

La position précédente du NIH, datée du 27 août, recommandait contre l’ivermectine:

« Le comité des directives de traitement du COVID-19 recommande de ne pas utiliser l’ivermectine pour le traitement du COVID-19, sauf dans un essai clinique», a alors déclaré le comité des NIH, arguant que les «données cliniques disponibles sur l’utilisation de l’ivermectine pour traiter le COVID- 19 sont limitées. »

https://www.covid19treatmentguidelines.nih.gov/antiviral-therapy/ivermectin/

Les membres du panel sont répertoriés sur ce lien:

https://www.covid19treatmentguidelines.nih.gov/panel-roster/

Le NIH n’a pas encore mis à jour ses lignes directrices, qui comprendront une discussion des études qui ont été examinées.

La décision du NIH est intervenue après avoir été approchée par le FLCCC dirigé par le professeur Paul Marik et le Dr Pierre Kory, et le Dr Andrew Hill, de l’Université de Liverpool, qui a réalisé une méta-analyse pour un organisme associé à l’OMS.

Selon le FLCCC (Frontline Covid-19 Critical Care):

“Cette recommandation «ni pour ni contre» du NIH est similaire aux recommandations pour les anticorps monoclonaux et le plasma convalescent. Pour clarifier: le NIH ne recommande plus contre son utilisation par les médecins. Les médecins prescripteurs devraient maintenant être prêts à prescrire l’ivermectine.”

Le FLCCC a également déclaré: “

En outre, le NIH ont indiqué que leur comité des directives de traitement examinera les essais supplémentaires au fur et à mesure qu’ils arriveront. Cela laisse la possibilité d’une nouvelle évaluation de leur recommandation. En bout de ligne: ce sont de TRES bonnes nouvelles!”

——

A voir: notre webinaire sur l’ivermectine avec le Professeur Paul Marik

Découvrez le protocole de traitement du COVID-19 dans les résidences pour aînés, développé par le Dr George Fareed.

Article sur l’étude la plus récente en matière de prophylaxie par l’ivermectin.

(Visited 855 times, 855 visits today)