Le Brésil adopte officiellement le traitement précoce à base d’hydroxychloroquine

Aujourd’hui, le Conseil fédéral de médecine du Brésil a publié un avis officiel, adoptant le traitement précoce des patients atteints de COVID-19 par l’hydroxychloroquine ou la chloroquine.

Cette utilisation doit être décidée à la discrétion du médecin traitant et avec le consentement du patient.

Trois critères / scénarios sont identifiés.

La première possibilité dans laquelle l’utilisation de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine peut être envisagée est dans le cas d’un patient présentant de premiers symptômes, au début d’un diagnostic clinique, dans lequel d’autres virus (tels que la grippe, le H1N1, la dengue) ont été exclus . ) et il existe un test confirmé de COVID 19.

La deuxième hypothèse concerne un patient présentant des symptômes importants, mais toujours sans besoin de soins intensifs, avec ou sans recommandation d’hospitalisation.

Le troisième scénario possible concerne un patient critique recevant des soins intensifs, y compris une ventilation mécanique.

Cependant, l’avis souligne qu’ « il est difficile d’imaginer que chez les patients présentant une lésion pulmonaire sévère établie et, dans la plupart des cas, présentant une réponse inflammatoire systémique et d’autres insuffisances organiques, l’hydroxychloroquine ou la chloroquine puissent avoir un effet cliniquement important ».

Les liens vers le communiqué de presse et l’opinion officielle, en portugais, sont ici:

http://portal.cfm.org.br/index.php?option=com_content&view=article&id=28672:2020-04-23-13-08-36&catid=3

https://sistemas.cfm.org.br/normas/visualizar/pareceres/BR/2020/4

Voir aussi notre article à propos de l’étude PREVENT récemment publiée, qui montre la réduction substantielle du besoin d’hospitalisation lors de la prise précoce d’un traitement à base d’hyroxychloroquine.

(Visited 133 times, 11 visits today)